Aujourd’hui, un article sans grand blabla, ça change ! 😉

Simplement des instantanés de repas, de cet été à maintenant, pour vous montrer qu’on peut manger varié, coloré, gourmand et sain même quand on ne veut pas passer des heures en cuisine !

J’ai cette idée d’article depuis longtemps, mais du coup certaines recettes ne sont plus de saison. Ceci dit, ça peut toujours vous inspirer !

 

idées_repas

 

Mes repas

  • Patate douce farcie feta, ail et oignon rouge + poulet fermier + 1 cuillère de tartare d’algues à l’olive noire
  • Fondue de poireaux + riz demi complet + salade de fenouil à lhuile de noix + œuf au plat (végétarien)
  • 1 potimarron, 1 brique de lait de coco, 2 recettes : gratin de potimarron au lait de coco et gingembre (un peu sur le mode d’un gratin dauphinois) (vegan) + curry de potimarron au lait de coco (vegan)
  • Mini bruschettas maison aux tomates cuites (je supporte mal les tomates crues au cours d’un repas) et basilic frais sur pain bio au levain + brocolis, mâche, avocat + foie de morue
  • Salade aubergine confite, pâtes de lentilles corail, chou chinois, tofu fumé amandes sésame + sauce yaourt de brebis, moutarde, tamari, citron, huile d’olive, épices et herbes (végétarien)
  • Gratin de pâtes de pois cassés aux courgettes + saumon sauce aux pleurotes
  • Pâtes demi complètes + sauce crémeuse potimarron, huile de noix, muscade + graines de courge grillées, germe de blé et sauge fraîche (vegan)
  • Pomme de terre farcie à la crème de thon (avec fromage blanc de brebis, moutarde, fenouil, sel & poivre) + tartare d’algues à l’olive noire + salade de fenouil à l’huile de noix
  • Poêlée patate douce, courgettes, lardons

Composer des repas équilibrés

  • j’essaye de toujours bâtir mes repas sur une base légumes + féculents + protéines
    (animales ou végétales) + une source de bons gras, en les variant.
  • je fais attention aux oméga 3 : j’essaye de consommer des petits poissons gras 1 fois par semaine (idéalement il vaudrait mieux 2 fois par semaine mais en magasin bio cela revient assez cher) et les autres jours je mets de l’huile de noix sur mes plats (sans jamais la cuire).
  • je diminue ma consommation de viande, poisson, etc et je consomme régulièrement des protéines végétales (lentilles, pois chiches, pâtes de pois cassés et lentilles corail, tofu, yaourt de soja…)
  • consommant peu de poisson, j’intègre régulièrement des algues sur mes assiettes, afin de bénéficier d’un apport d’iode (le sel que j’achète est naturel, il ne contient donc que des traces d’iode, contrairement aux sels iodés).
  • je ne consomme que des légumes de saison (depuis peu issus d’une AMAP + ajouts en magasin bio épisodiquement)
  • j’achète des produits autant que possible demi-complets, pour bénéficier des fibres et minéraux (riz, pâtes, pain, etc)
  • je limite les produits laitiers et privilégie ceux de brebis et ceux qui sont fermentés, car ils sont plus digestes. Je ne consomme pas de lait, ou à la limite du lait cru très rarement.

Disclaimer : ces notions correspondent à ce que je fais, pas à une vérité générale, même si j’ai essayé de mettre en avant des notions intéressantes pour un maximum d’entre vous.

Par exemple, je ne peux personnellement pas manger végétarien en permanence.
Même en composant des assiettes équilibrées, il semble que mon corps assimile mal les protéines végétales, qui sont plus difficiles à digérer pour un bon nombre d’entre elles. Cela est source pour moi de fatigue et grosses pulsions de sucre.

A l’inverse, il est tout à fait possible pour d’autres, peut-être est-ce votre cas, d’être en parfaite santé avec une alimentation végétarienne ou végétalienne équilibrée.

Si vous désirez des conseils alimentaires personnalisés et détaillés, contactez moi pour un rendez-vous en naturopathie 🙂

1 personne a aimé cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *