Le printemps ? Déjà ? Et oui, énergétiquement parlant, selon la médecine traditionnelle chinoise, c’est le printemps ! (et avec le réchauffement climatique, on a de toute façon l’impression d’y être…)

Le printemps, saison de renouveau, est une saison où l’on ressent souvent des envies de changement, de mouvement, de nettoyage. On sort de la fatigue et du froid de l’hiver et on a plus envie de profiter de l’extérieur.

Comme à chaque saison, la naturopathie est idéale pour accompagner chacune et chacun dans son équilibre, pour retrouver forme, énergie et bien-être !

 

Prendre soin de ton alimentation

 

Au printemps, les beaux jours reviennent et les légumes et fruits de saison commencent à se diversifier.

C’est une bonne saison pour commencer à manger un peu plus léger, consommer plein de légumes variés, manger du vert. L’astuce ? Si les radis, carottes & cie sont intéressants, leurs fanes le sont tout autant ! Alors au marché, si on te propose d’enlever les fanes, je te conseille fortement de les garder.

Comment les cuisiner ? Sortant de la soupe, idée basique, tu peux en faire de divins pestos ou quiches. Ce qu’il faut, c’est équilibrer leurs saveurs puissantes avec des saveurs qui adoucissent ou complémentent.

Des idées recettes :

Enfin, au printemps, tu as besoin d’un peu plus de légèreté. Je te recommande d’éviter les excès d’alcool, de café, de graisses animales, produits laitiers et aliments frits. Privilégie les légumes sautés, les woks, plutôt que les gratins et plats en sauce de l’hiver.

 

 

Prendre soin de ton foie

 

Le printemps est la saison idéale pour prendre soin de ton foie et ta vésicule biliaire. Pour stimuler leur bon fonctionnement, vive les saveurs amères ! Et ça tombe bien, puisque plein de produits de saison possèdent une certaine amertume : épinard, artichaut, asperge, fanes de carottes et de radis, orange, orange amère, pomelo…

En plus de l’alimentation, il est fréquemment intéressant de faire une cure de soutien du foie avec des plantes adaptées. Comment savoir si une cure te ferait du bien ?
Quelques signes possibles : difficulté à digérer les aliments gras, lourdeur après les repas, nausées et/ou langue chargée au réveil, maux de tête fréquents voire migraines, allergies saisonnières, troubles digestifs divers, odeur de transpiration excessive, peau trop grasse ou encore acné sans raison à l’âge adulte, fatigue matinale…

De nombreuses plantes existent et pour choisir la bonne je te recommande de faire appel à un.e naturopathe ou phythothérapeute. En effet, tout dépend de ton niveau de vitalité, ta situation, quels signes physiques tu ressens, etc.

Enfin, le foie est lié à la colère et à l’irritabilité. Du coup, en plus de l’alimentation et des plantes, il est bon de prendre le temps de te poser et te mettre à l’écoute de tes émotions, les exprimer et les ressentir pleinement.

 

 

Équilibre et “slow life”

 

Le printemps est souvent signe d’une énergie de renouveau, de renaissance, avec des envies de nettoyage de printemps, de nouveaux projets mais parfois aussi de tout envoyer péter et remettre les compteurs à zéro.

Or, le printemps est aussi une saison de retenue, de mesure.

Alors, faire le ménage, faire du tri, réfléchir à des projets, mettre en place des choses, OUI !

Mais pas de folie, pas d’extrême. Avant d’avancer, il est souvent bon de prendre du recul.

C’est le moment donc de te détendre, de ralentir. Vive le contact avec la nature, les marches en forêt, la relaxation, la méditation… Cela t’aidera à te relaxer, préserver ton énergie et prendre soin de toi. Cela t’aidera aussi à être plus à l’écoute de toi-même et de tes vrais besoins.

 

 

Et toi, comment tu prends soin de toi au printemps ? Si tu as besoin d’un accompagnement et d’un soutien personnalisé pour t’aider à retrouver bien-être, prends rendez-vous ! Tu bénéficieras de mon écoute et ma présence attentive et de conseils vraiment adaptés à toi, pour te permettre de cheminer en douceur vers un équilibre qui te convienne vraiment.

1

2 thoughts on “Un printemps en pleine forme avec la naturopathie”

  1. Cet article tombe à point nommé ! Mon kiné me disait que mes douleurs montraient un déséquilibre au niveau de la vésicule biliaire notamment. Et mes glycémies borderline semblent pointer vers un problème de foie… Je vais en parler à ma naturopathe préférée ! Peut-être la connais-tu, c’est Anne Plantier héhé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *