A l’arrivée du printemps, chaque année, les articles et compléments alimentaires detox, etc. fleurissent de partout.

Je n’aime pas ce mot galvaudé et la connotation souvent très marketing et mensongère qui s’y rattache, les produits inefficaces qui portent tous la mention “detox” sans qu’il y ait de raison.

Cependant, il serait dommage de jeter le bébé avec l’eau du bain ! En effet, faire une cure dépurative 1 à 2 fois par an (idéalement au printemps et/ou à l’automne) peut être intéressant et utile pour pas mal d’entre nous.

 

Pourquoi faire une cure de printemps ?

 

Dans un monde idéal, nous mangerions tous parfaitement sainement à tous les repas, ne boirions de l’alcool que très raisonnablement, ne serions pas exposés à la pollution… etc
Sauf qu’en réalité nous vivons dans un monde où tout va très vite, où nous manquons de temps, où nos vies sont pleines de stress et nous avons besoin de décompresser, où l’industrie agro-alimentaire et son marketing sont puissants.

Bref, parfois on mange trop, trop vite, trop sucré, trop industriel, trop gras, etc… et parfois les organes chargés de traiter tout cela ont du mal à suivre le rythme.

On se retrouve alors avec des signes de lourdeur, d’excès, de dysfonctionnements variés… Les rouages sont encrassés et la machine ne tourne plus aussi bien qu’elle devrait !

Faire une “detox”, de préférence encadrée par un professionnel (pour l’adapter à sa vitalité et ses besoins & faire des choix de plantes et des choix alimentaires adaptés) va alors vous être très utile.

 

 

La detox, un coup marketing juteux

 

Evidemment, quand les marques s’emparent d’un concept, ça devient n’importe quoi. Voici une liste (non exhaustive) de produits inutiles :

  • les eaux “detox” : tu veux parfumer ton eau avec des fruits ou du concombre ? Vas-y, après tout, ça donne un goût sympa. Par contre, côté bienfaits santé, ça ou de l’eau normale c’est PAREIL, ça t’hydrate et ça t’aide un peu à éliminer (et c’est déjà pas mal ^^). Même si certains aliments ou plantes que tu peux mettre dans ton eau ont des bienfaits, c’est pas avec cette concentration là que tu en bénéficieras !
  • les thés “detox” : pareil que pour l’eau, pas d’effet utile pour une detox. Le thé a quelques molécules intéressantes, il contient des antioxydants entre autres. En revanche, il limite l’assimilation du fer si pris au cours d’un repas, est pas mal diurétique donc fait beaucoup travailler les reins, et contient de la caféine. Bref, le thé, c’est bon, mais comme tout sans abus, et ce n’est pas une boisson santé magique 😉
    Ah, et je ne parle pas des thés genre K*smi, qui t’offrent surtout un bon jus de pesticides et d’arômes synthétiques. Préférez vos thés bio et issus de marques de confiance (je recommande Jardins de Gaïa et l’Or de Ceylan).
  • les ampoules de plantes en pharmacie : pour la plupart des marques, les ampoules c’est en gros de la tisane… mais à prix d’or. Certaines contiennent des plantes utiles pour soutenir l’action du foie, aider les intestins à éliminer, etc, mais mieux vaut choisir des formes plus concentrées et qualitatives. Une infusion aura un léger effet aussi, mais dans ce cas là autant acheter la plante sèche et la faire vous-même !
  • les cures de jus : à condition de les réaliser avec une plus grosse proportion de légumes que de fruits et sans abuser sur les légumes sucrés (sinon c’est pas top pour la glycémie), les jus ont pas mal de bénéfices (riches en nutriments variés simples à assimiler) mais aussi leurs inconvénients (très chers en général, ne contiennent plus de fibres…).
    Au quotidien, mieux vaut privilégier les légumes et fruits entiers, bruts, plutôt que les jus. En revanche, ils peuvent être très utiles en cure ou utilisation ponctuelle, mais ce n’est pas le sujet ici.
  • la cure de citron : il y aurait beaucoup à dire sur cette cure et sur le citron prétendument pas acide… Sans rentrer trop dans les détails, SI le citron est bien sûr acide et NON un jus de citron dans de l’eau tiède tous les matins n’est pas adapté à tous, loin de là ! Vous pouvez même vous ruiner la santé comme cela. En cure ponctuelle et selon votre tempérament, pourquoi pas…

 

eau citronnée

 

Contre-indication à la cure detox & s’écouter

 

  • Grosse fatigue chronique voire épuisement, stress chronique de longue durée, immunité fragile, pathologie lourde… Si vous manquez d’énergie, si vous êtes très fatigué(e), la detox n’est PAS pour vous !

Dans ce cas-là, on limite les excès et on se revitalise d’abord. (en tant que naturopathe, je peux vous accompagner dans cette revitalisation, avec une alimentation, des plantes et un soutien adaptés à votre situation).

  • Si après que vous ayez commencé une detox, vous avez des signes de “crise curative” violents (maux de tête puissants, douleur au niveau du foie, grosse crise d’acné…), vous y êtes allé(e) trop fort par rapport à votre vitalité. Demandez conseil à un professionnel pour ajuster vos choix.

 

Quand faire une cure detox, alors ?

 

On peut faire une detox quand on constate un ensemble de signes parmi ceux-ci (hors pathologie), quand on se sent lourd et qu’on en ressent le besoin : nausées matinales, langue chargée au réveil, maux de tête fréquents, problèmes de transit trop réguliers, selles anormales, difficulté à digérer les aliments gras, ballonnements, douleurs digestives, odeur de transpiration excessive, peau trop grasse, boutons d’acné sans raison à l’âge adulte, fatigue matinale

 

frites

 

Comment faire votre cure de printemps

De nombreuses techniques vous seront utiles, plus efficaces si utilisées ensemble que seules (par exemple, si vous prenez une plante pour le foie tout en mangeant mal tous les jours, ça n’aura pas grand intérêt. Si vous faites une detox alimentaire mais vivez un quotidien très stressant et sous pression, ce ne sera pas très utile non plus) :

  • Manger plus de légumes et fruits (en cuisson douce ou cru), de bons gras, de protéines végétales
  • Bien s’hydrater, boire suffisamment d’une eau de qualité.
  • Manger moins d’aliments transformés, frits, raffinés de mauvais gras, de sucres, ne pas abuser des produits laitiers, de la charcuterie…
  • Réduire l’alcool, la cigarette, les produits chimiques dans le quotidien (cosmétique, produits ménagers, etc)
  • Dans certains cas et en étant accompagné de préférence par votre naturopathe ou nutritionniste, il est possible de mettre en place une monodiète adaptée à votre tempérament ou un jeûne, sous forme de cure ponctuelle.
  • Utilisation de plantes adaptées, qui stimulent le bon fonctionnement ou le drainage au niveau du foie, des intestins, des reins, de la peau.
  • Activité physique régulière, qui facilite le fonctionnement de tous les organes digestifs, des poumons, et l’élimination des toxines par la peau grâce à la transpiration.
  • Contact avec la nature, exposition à la lumière du soleil, respiration.
  • Massage, drainage lymphatique, réflexologie
  • Détente, relaxation, repos, fleurs de Bach
  • Cela peut être aussi l’occasion de désencombrer votre habitat, faire une detox digitale, vous tourner vers plus de minimalisme et de simplicité dans votre vie.

 

 

Pour plus d’infos sur les plantes, techniques et l’alimentation de votre cure de printemps, vous pouvez vous inscrire à mon prochain atelier bien-être.

Vous y apprendrez comment retrouver de l’énergie après l’hiver, les aliments, plantes et pratiques qui peuvent vous aider dans votre detox, et aussi comment prévenir les allergies saisonnières.

J’y répondrai à toutes vos questions et vous fournirai aussi à la fin une fiche récapitulative de toutes les astuces vues durant l’atelier !

 

Système de billetterie en ligne
par
YurPlan.com
Et vous, avez-vous déjà tenté une detox ? Comment l’avez-vous vécue ?
1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *