Quand je dis ce que je fais dans la vie, statistiquement j’ai 3 principaux types de réponses : “Ah oui, la naturopathie, c’est soigner avec les plantes, c’est ça ?”, “La naturopathie… c’est comme l’homéopathie ?”, “Intéressant, mais… c’est quoi exactement ?”. Sont plus rares ceux qui connaissent déjà la naturopathie, soit parce qu’ils voient une naturopathe, en ont une dans l’entourage, veulent devenir naturopathe (catégorie qui grandit de façon exponentielle chaque année), etc

Du coup, ça m’a donné envie de vous écrire un article sur les clichés liés à ce beau métier.

 

“La naturopathie, c’est soigner avec les plantes”

 

Déjà, un naturopathe, ça ne “soigne” pas. N’étant pas médecin, nous allons avant tout travailler sur la prévention, pour t’aider à garder ou retrouver un équilibre de santé et de bien-être. Cela se fera en soutenant ta vitalité, afin que ton corps et ton esprit fonctionne au mieux.

La naturopathie utilise pour cela 10 techniques naturelles, dont les 3 principales sont l’alimentation, l’exercice physique et la gestion du stress et des émotions. On travaille donc sur le ventre, le corps, et la tête, en gros !

L’utilisation des plantes est une des techniques, mais nous les utilisons principalement en soutien ponctuel, pas seules. Par exemple, si tu as un problème de sommeil, si je te conseille juste une plante qui aide à dormir, ce n’est pas de la naturopathie.

Je verrai avec toi pourquoi tu n’arrives pas à dormir, comment tes problèmes de sommeil se manifestent, etc… et je te donnerai des conseils alimentaires, des conseils d’hygiène de vie, de relaxation et de détente, etc, qui seront différents pour chaque personne.

 

nature

 

“La naturopathie… c’est comme l’homéopathie ?”

 

L’homéopathie est une pratique non conventionnelle qui repose sur le principe de traiter les maladies par les semblables : le principe, selon les homéopathes, est que toute substance capable de créer à une certaine dose des symptômes chez un sujet sain peut, à une autre dose, guérir des symptômes analogues chez un sujet malade. Les substances utilisées sont diluées à dose infinitésimale, il n’y a donc généralement plus de molécules actives.

Je ne rentrerai pas dans le débat pour ou contre l’homéopathie, ne n’utilisant pas. Seul les médecins peuvent prescrire de l’homéopathie. (à vrai dire, seuls les médecins peuvent prescrire tout court 😉 , en tant que non profession de santé nous ne faisons qu’apporter du conseil)

Il y a cependant un principe fondamental commun à la naturopathie et à l’homéopathie : la prise en compte de la personne dans sa globalité (corps, esprit, fonctionnement…) et l’individualisation des recommandations.

 

 

“Les naturopathes donnent des tonnes de compléments alimentaires”

 

J’ai déjà eu ce genre de témoignages de personnes déçues : “Je suis allée voir une naturopathe, elle m’a à peine parlé et je suis repartie avec une liste de plus de 100€ de compléments alimentaires/plantes”.

Malheureusement, ce genre de pratique existe. Mais pour moi, ça n’est pas de la naturopathie.

La naturopathie, c’est rechercher la cause, pas juste soulager des symptômes.

C’est prendre le temps d’écouter la personne afin d’individualiser ses conseils.

C’est un accompagnement de toute l’hygiène de vie, pas seulement donner des “remèdes” naturels.

En revanche, à notre époque de stress et de pression permanents pour beaucoup, à l’alimentation de plus en plus déséquilibrée et alors que les aliments contiennent de moins en moins de nutriments, quelques compléments alimentaires bien choisis peuvent être un coup de pouce nécessaire (souvent temporaire).

 

 

“La naturopathie c’est un peu perché”

 

En tant que pratique “non conventionnelle”, la naturopathie attire des gens très divers. Dans le lot, tu trouveras donc aussi bien des personnes aux pratiques assez alternatives que des scientifiques ultra rationnels.

En ce qui me concerne, je suis plutôt du genre cartésienne et j’ai donc cherché une école sérieuse qui me garantisse une formation solide et complète. Du coup, nous avions des cours d’anatomie et physiologie, d’étude des pathologies, des cours de nutrition très poussés, de nombreuses heures de phytologie et d’aromathérapie scientifiques… et pas d’étude des pierres, des étoiles ou de la lune 😉

Il est vrai que certaines bases de la naturopathie ne sont pas encore validées formellement par la science. En revanche elles se basent sur le bon sens, la pratique et l’observation. Ainsi, nous n’attendons pas qu’il y ait une pathologie déclarée pour soutenir le fonctionnement du corps, nous intervenons en prévention dès qu’il y a des signes de déséquilibre.
La vision officielle actuelle en ce qui concerne le foie par exemple, dont nous parlons beaucoup en naturopathie : soit il est sain et le corps se débrouille très bien seul donc on ne peut pas intervenir, soit il y a pathologie et c’est une situation grave ou d’urgence. Du coup, pour de nombreux troubles chroniques hors pathologie avérée, la médecine n’a pas vraiment de réponse. C’est dans ce type de situation que la naturopathie trouve toute son utilité. Nous aidons à prévenir et soutenir, afin de rétablir l’équilibre et vous sentir bien.

Attention, cela ne veut pas dire que je critique ou réfute l’utilité des médecins ! Si vous avez des symptômes ou douleurs qui sortent de l’ordinaire, il est nécessaire d’aller voir votre médecin afin de poser un diagnostic, prescrire des examens, etc, afin de savoir si oui ou non il y a pathologie.

 

 

“Les naturopathes ne mangent que des graines”

 

L’alimentation est au cœur de la santé et donc au cœur de la pratique des naturopathes. Cependant, en matière d’alimentation, il n’y a pas de vérité absolue : il y a des naturopathes qui consomment de la viande, et des naturopathes végé ou même vegan, des naturopathes ultra stricts et d’autres plus gourmands, des qui mangent sans gluten, sans lactose, sans sucre…, et d’autres qui mangent “de tout”.

Cela dépend de la vitalité de chacun, de l’état de santé de chacun, des croyances et choix personnels, aussi. Et c’est pareil pour les conseils que nous donnons à nos clients.

Nous avons tout de même une vision commune : nous défendons une alimentation de qualité, la plus brute et moins transformée possible, fraîche et de saison.

En ce qui me concerne, je fais partie de cette nouvelle génération de naturopathes qui s’adaptent aux modes de vie actuels. Je mets en avant le fait de trouver un équilibre qui se fasse dans le plaisir de manger, sans privation et sans extrêmes.

Hors grosse pathologie ou intolérance, dans mes conseils pas d’aliments interdits.

Personnellement, je suis en bonne santé, je me sens bien, j’ai de la vitalité (avec des hauts et des bas, comme tout le monde : en tant que passionnée, j’oublie parfois un peu de me reposer) en mangeant aussi bien des légumes que des burgers, en consommant du gluten et du fromage, en buvant des verres avec des amis…

C’est une question d’équilibre : mes repas quotidiens allient cuisine saine et plaisir de manger (couleurs, saveurs, épices…), et quand j’en ai envie, je me fais plaisir aussi avec des choses moins saines, pas “naturo”, que j’apprécie elles-aussi pleinement.

L’important, c’est de comprendre que manger sain ne veut pas dire manger triste et fade. Un repas sain, ce n’est pas haricots verts vapeur sans sel, poulet sans sauce et 30g de pâtes en comptant les calories.
Les légumes sont délicieux cuisinés avec des épices et des herbes, en curry avec du lait de coco, en salades colorées et gourmandes
Les protéines, ça peut être un délicieux houmous, des falafels parfumés, un chili bien épicé, de la viande ou du poisson frais avec de bonnes sauces savoureuses
Les féculents ce n’est pas le mal absolu mais au contraire une bonne source d’énergie, et il n’y a pas que le riz et les pâtes mais de très nombreux choix qui offrent une large palette de saveurs (même si on est d’accord, les pâtes c’est la vie). Et oui, le quinoa et le boulgour bien préparés, c’est bon !
Quand au gras, ils est important aussi : de l’avocat, une bonne huile de noix, du ghee, de la purée d’amandes, du beurre cru, des petits poissons gras… tant de saveurs et de nutriments utiles et variés !

Si tu es perdu et ne sait pas comment manger sain et gourmand, j’ai d’ailleurs écrit un ebook sur le sujet pour t’aider. Tu le trouveras ici.

 

 

Et toi, tu connaissais la naturopathie ? Avais-tu des clichés en tête parmi ceux-là ?

 

qu'est-ce que la naturopathie

1

2 thoughts on ““Naturopathe, ah, intéressant, mais… c’est quoi exactement ?””

  1. Bonjour et merci pour cet article très intéressant !
    Une question : dans quelle école avez vous suivi votre formation svp ?
    Bien à vous
    Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *