1- Les féculents le soir, ça fait grossir

 

Déjà, commençons par le dire : aucun aliment ne fait grossir. Il n’y a pas d’un côté les aliments qui font grossir et les aliments qui aident à perdre du poids, ça ne marche pas comme ça.

Les causes de la prise de poids sont multiples et complexes : manger trop mais aussi ne pas manger assez, certaines carences, l’hypothyroïdie et d’autres troubles hormonaux, un métabolisme perturbé par les régimes, un déséquilibre du microbiote intestinal et d’autres causes de mauvaise élimination…

Mais les féculents en tant que tels, absolument pas ! En réalité, ceux-ci ont tout à fait leur place dans une alimentation équilibrée : ils sont une bonne source d’énergie, économiques, bons et ils se préparent de 1000 façons, comment ne pas les aimer ? 😉

Quand à manger des féculents le soir, ça peut même être une très bonne chose.
On dit souvent qu’au dîner il faut manger léger mais en réalité il ne faut pas manger trop léger non plus : il est important de manger suffisamment car le corps travaille la nuit et a besoin d’un apport calorique adapté à cette activité nocturne.

De plus, une portion de glucides le soir facilite l’endormissement et la qualité du sommeil profond.

 

2- Prendre un goûter c’est pas bien, je ne suis plus une enfant

 

Tu sais quelle heure est la meilleure heure pour manger ? Quand tu as faim !

Une seule question à te poser, donc, pour savoir si tu devrais prendre un goûter ou non : est-ce que tu as faim l’après-midi ? Si oui, alors mange !

Par ailleurs, il ne faut vraiment pas hésiter à faire une collation vers 17h car en apportant au corps à cette heure-là des aliments bien choisis : quelques amandes ou noix de cajou, du chocolat noir, une banane… par exemple, on a un effet positif sur l’humeur, la réduction du stress, l’énergie, l’endormissement, etc.

 

 

3- Il faut limiter le gras car c’est très calorique

 

Il pourrait paraître logique de se dire : je mange du gras = mon corps stocke du gras.
En réalité, le corps ne fonctionne pas de cette façon : le gras est une excellente source d’énergie que le corps utilise facilement, donc il est généralement brûlé.

Le corps stocke sous la forme de gras ce qui est consommé en excès, et bien souvent c’est plus le sucre qui fait grossir que le gras !

De plus, il est absolument indispensable de consommer de bons gras pour la santé car ceux-ci sont nécessaires entre autres à un bon fonctionnement hormonal. Je vous renvoie à mon article sur les bons gras (partie 1, partie 2) pour en savoir plus.

 

4- Les légumes crus c’est beaucoup plus sain et digeste que les légumes cuits

 

C’est l’inverse : les légumes crus sont plus longs et difficiles à digérer, du fait de leurs fibres. La cuisson adoucit ces fibres et les rend donc plus digestes.

D’ailleurs, dans la médecine traditionnelle chinoise, le cru n’est pas du tout recommandé, tout est consommé cuit !

L’avantage des légumes crus si consommés bien frais, mûrs et de saison, c’est d’être des aliments “vivants”, avec une teneur en vitamines préservée, ainsi que leur apport en fibres, qui participe à l’entretien de l’intestin. Cependant, ils ne sont pas adaptés à tous les systèmes digestifs et les intestins sensibles risquent de ne pas les supporter.

Ce que je recommande souvent c’est de consommer un peu de légumes cuits et un peu de légumes crus à chaque repas. Si intestin sensible, je conseille de garder le cru uniquement pour les périodes de grande chaleur, ou d’en consommer en petite quantité et uniquement après un plat chaud.

 

5- Les produits laitiers sont indispensables

 

Je ne suis pas anti produits laitiers. Je ne suis anti rien, à vrai dire. D’ailleurs j’adore le fromage et je ne compte pas arrêter d’en manger donc je serais bien hypocrite de dire qu’il faut les supprimer 😉

En revanche, il est important de le préciser : il est tout à fait possible d’être en très bonne santé sans en consommer, ils ne sont absolument pas indispensables. Et si ils ont des avantages nutritionnels indéniables, ils sont loin d’être une panacée, et je recommande très fréquemment à mes clientes de les réduire.

En effet, le lait de vache particulièrement est pro-inflammatoire et peut participer à aggraver les problèmes de peau tels que l’acné ou l’eczéma, ainsi que de nombreux problèmes chroniques, qu’on parle de douleurs articulaires, de règles douloureuses et endométriose ou encore de migraines…

De plus, les laitages sont loin d’être la seule bonne source de calcium et il est donc tout à fait possible d’avoir des apports suffisants en mangeant varié et équilibré et en consommant moins ou pas de produits laitiers. On trouve ainsi du calcium dans les choux et légumes verts feuillus, amandes, tofu, sésame, anchois…

L’idéal est donc de manger varié. Si tu n’as pas d’intolérance, tu peux consommer des produits laitiers, sans excès et en privilégiant ceux de brebis bio, ainsi que d’autres aliments pour varier tes apports. Si tu ne supportes pas les produits laitiers ou si tu manges végétalien, alors diversifie grâce aux nombreux légumes, oléagineux, graines et algues riches en calcium que l’on peut trouver !

 

 

J’espère que cet article t’aura été utile.

Et si tu as envie de mieux manger, en alliant gourmandise, plaisir et santé, je serai ravie de t’accompagner en naturopathie. Tu bénéficieras de conseils alimentaires adaptés à tes goûts et tes besoins pour réapprendre à écouter ta faim, trouver un équilibre sans prise de tête ni privation et te faire plaisir en arrêtant de culpabiliser !

 

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *