2 constats :

  • En ce moment, on a toustes plus que jamais besoin de self care avec toute la fatigue, le stress, l’accumulation d’actualités déprimantes auxquelles on est confronté.e.s et cette situation qui n’en finit pas.
  • Le manque d’énergie, le manque d’argent, l’anxiété de la situation, l’agenda trop rempli, etc. font que tout ce qui est fréquemment mis en avant pour soutenir la santé physique et mentale : manger sain, bouger, faire du yoga ou de la méditation, consulter des praticiens du bien-être type naturopathes ou sophrologues, etc. n’est pas forcément la priorité du moment pour beaucoup d’entre nous.

Alors, comment peut-on faire pour aller mieux ?

J’ai eu envie de proposer quelques idées aujourd’hui. N’hésitez pas à partager les vôtres aussi !

 

1- Se lâcher la grappe

 

Si tu ressens de la fatigue et qu’il t’est difficile de faire quelque chose en ce moment, que ce soit cuisiner, se remettre au sport ou que sais-je, c’est OK. C’est normal. On a vécu 2 années très compliquées, ça a forcément eu un impact sur notre santé physique, mentale et émotionnelle.

Si ton corps et ton esprit te demandent du repos, je te conseille de simplement les écouter et faire ce qui te fait du bien, y compris si c’est traîner en pyjama et te commander des sushis devant netflix. Pas de culpabilité à avoir, de pression à te mettre ou quoi que ce soit (que ce soit en temps de pandémie ou non d’ailleurs. Le repos c’est absolument essentiel et nécessaire et tu n’es pas une machine censée être productive à tout moment).

 

 

2- La méthode des petits pas

 

Le problème de la fatigue et de la démotivation, c’est qu’on peut rentrer dans un cercle vicieux. Ainsi, bouger, sortir, cuisiner, etc demandent de l’énergie, mais aident aussi à se revitaliser. A l’inverse, la sédentarité, le manque de lumière, une alimentation déséquilibrée peuvent augmenter la fatigue et la démotivation. Cela peut, à force, impacter le moral et la santé. Alors pour ton propre bien-être autant éviter de tomber dans ce cercle-là.

Du coup, mettre en place des petites choses adaptées à ton niveau d’énergie et ton état mental du moment peuvent aider à sortir d’un cercle vicieux pour rentrer dans un cercle vertueux. En y allant doucement et sans pression, en revanche, cf la partie précédente.

Quelques idées :

  • te fixer 3 objectifs simples dans ta journée + un moment bien-être avec une activité qui te fait du bien,
  • sortir faire une courte balade dehors quand tu as un peu de temps et de motivation (avant une journée de travail, à l’heure du déjeuner, le week-end, l’après-midi, peu importe !). N’hésite pas à y aller avec quelqu’un, pour que ce soit plus sympa et motivant,
  • prévoir un objectif d’activité physique simple à atteindre, par exemple 10 minutes 3 fois par semaine d’une activité qui te fait plaisir (que ce soit du yoga, danser dans ton salon, aller courir, une séance de muscu, etc., choisis ce qui te fait envie),
  • faire des commandes type recettes & cabas, frichti & cie, pour se simplifier la cuisine, ou équilibrer ses repas en faisant de l’assemblage tout bête.

 

Exemple : tu as envie de pâtes parce que c’est simple et rapide. Hop, des légumes surgelés cuits quelques minutes à l’étouffée pendant la cuisson des pâtes + un œuf au plat ou une boîte de sardines, et voilà un repas équilibré !
Autre exemple, encore plus facile : une purée de légumes surgelée + des tartines d’un bon pain au levain avec du fromage

 

 

3- Les « béquilles »

 

Je l’ai moi-même vécu pendant quelques mois : j’étais si fatiguée que je n’arrivais plus à rien, à part garder un semblant d’équilibre alimentaire, et que j’ai enchaîné les infections de tout type avec un système immunitaire « à plat ». Par conséquent, l’étape préalable à tout le reste a été pour moi de commencer une cure d’un mélange de plantes adaptogènes. C’est seulement une fois que celle-ci a commencé à faire effet que j’ai mis en place d’autres choses : retrouver une organisation dans mon travail, me remettre au yoga, avec d’abord 3 séances par semaine puis 4, me mettre à faire des balades plus régulières en journée pour prendre l’air et la lumière… et que j’ai retrouvé énergie et motivation.

Ainsi, les compléments alimentaires sont certes des « béquilles » et devraient être utilisés en complément des habitudes de vie, mais quand une période est vraiment difficile, ces béquilles peuvent être nécessaires et vont aider à relancer les choses, afin de faciliter la mise en place d’un cercle vertueux.

Parmi les aliments et compléments utiles pour revitaliser, aider le corps à s’adapter au stress et soutenir l’immunité, on peut citer notamment : les produits de la ruche (pollen frais, gelée royale, propolis), le « plasma marin », l’ortie, le magnésium… et bien évidemment toutes les plantes dites adaptogènes : rhodiola, ashwagandha, éleuthérocoque, ginseng, etc., et la mycothérapie (utilisation de champignons ayant des propriétés médicinales).

Attention, en ce qui concerne le choix des plantes, mieux vaut demander conseil à un.e professionnel.le car aucune plante n’est anodine ou adaptée à toustes. De plus, en terme de labos on trouve un peu tout et n’importe quoi, certains efficaces et qualitatifs, d’autres bien moins.

Autre idée, toute simple, moins efficace que des extraits de plantes concentrés mais qui sera déjà d’un grand soutien : les tisanes. Par exemple, le gingembre, le thym, l’ortie sont des plantes intéressantes pour retrouver plus de vitalité et prendre soin de soi en période d’hiver et de fatigue.

 

 

Des ressources utiles pour prendre soin de soi en autonomie

 

Si, comme beaucoup, tu as vécu une baisse de ton budget avec la pandémie, il existe quelques ressources intéressantes pour prendre soin de toi à la maison par toi-même.

 

Et toi, comment tu t’occupes de toi en ce moment ? Tu as des ressources utiles à partager ?

 

1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.