Les conseils et compléments pour l’acné fleurissent de partout sur instagram et ailleurs, mais le problème de compléments qui s’adressent à un symptôme, c’est que leur efficacité peut être très variable selon la ou les causes. Dans certains cas, le résultat sera excellent, dans d’autres, rien ne bougera !

Pour donner une analogie : si tu prends des somnifères, tu dormiras mieux, mais dès que tu les arrêtes, ton problème reviendra probablement. Si tu te questionnes sur pourquoi tu ne dors pas et que tu traites la cause, le problème peut être réglé durablement (ce qui ne rend pas les somnifères inutiles pour autant, c’est un soutien).

Bref, pour en revenir à l’acné, un accompagnement plus personnalisé et holistique est en général une approche plus efficace. L’acné de l’adulte est en effet influencée par de nombreuses causes et facteurs.

 

L’aspect hormonal

L’acné n’est pas purement un problème hormonal, mais elle peut être liée à plusieurs hormones, principalement les hormones “mâles” (= les androgènes), qui augmentent la production de sébum, et le cortisol, hormone du stress, qui va participer à créer un excès d’androgènes.

L’acné peut être présente lors de divers déséquilibres hormonaux : en cas de SOPK, d’hypothyroïdie ou encore chez les personnes qui ont des symptômes de SPM (syndrome pré-menstruel).

Enfin, elle peut apparaître suite à l’arrêt des hormones de synthèse de la pilule, surtout avec les pilules anti-acné, dont l’arrêt provoque un effet rebond d’augmentation des androgènes. De plus, les pilules réduisent beaucoup la production de sébum, donc la peau va chercher à compenser et créer du sébum en réaction.

 

 

L’inflammation

L’acné est aussi un phénomène inflammatoire, surtout si les boutons sont des boutons rouges, douloureux, enflammés.

L’inflammation est liée à plusieurs choses, principalement :

  • le stress chronique, très fortement inflammatoire,
  • l’inflammation au niveau intestinal,
  • certains excès (alcool, cigarette, sucre, etc) et certains manques (manques de minéraux, vitamines, fibres, antioxydants).

 

 

Le stress

Je viens de le dire, le stress est très inflammatoire et l’acné peut aussi être un problème inflammatoire. Mais ce n’est pas le seul lien.

Lors du développement d’un embryon, le système nerveux et la peau sont issus du même groupe de cellules, appelé l’ectoderme. Ce lien entre système nerveux et peau reste présent tout au long de la vie et de nombreux problèmes de peau sont liés au stress ou à des réactions émotionnelles, qu’il s’agisse de l’eczéma, de l’urticaire ou encore de l’acné. Celle-ci exprime à l’extérieur ce qu’on vit à l’intérieur (aucun lien avec la pub activia) (pardon, je termine cet article à plus de minuit, je crois que mon cerveau part en cacahuète :D)

Exprimer régulièrement ses émotions et ressentis, respirer, réduire le stress sont donc essentiels.

 

 

L’immunité

L’acné est liée à la présence de certaines bactéries, cutibacterium acnes étant la principale. Lorsqu’une bactérie se développe en excès, c’est signe qu’il y a un déséquilibre au niveau immunitaire.

Ainsi, une baisse des défenses immunitaires participe au développement de l’acné. C’est pour cela que le zinc, qui stimule l’immunité et est anti-bactérien, est fréquemment efficace contre l’acné.

 

 

Le système digestif

En naturopathie, on parle beaucoup des émonctoires, les organes d’élimination du corps, chargés d’éliminer déchets et sécrétions. Quand il y a surcharge, quand le foie ou l’intestin sont dépassés (excès alimentaires, déséquilibre du microbiote, constipation donc mauvaise élimination, etc), la peau a tendance à prendre le relais.

Ainsi, l’acné de l’adulte peut être liée au système digestif, c’est même assez souvent le cas. Quelques signes qui peuvent faire penser à ça : une acné plutôt localisée sur le menton & une présence de troubles digestifs plutôt fréquents (ballonnements, lourdeurs, désagréments du transit… ou encore nausée, écœurement, mauvaise digestion de certains types d’aliments).

 

 

L’alimentation

Il existe un lien entre acné et alimentation dans les deux sens : elle peut être liée aussi bien à des manques et carences qu’à des excès.

Côté manques, il est important de faire un petit check up pour voir si tu consommes assez de :

  • protéines, indispensables à l’équilibre hormonal,
  • oméga 3 et 6, pour la qualité de la peau,
  • zinc, pour l’immunité et la peau,
  • mais aussi vitamines, antioxydants et minéraux variés.

Côté excès, il est important de ne pas abuser de sucre, produits laitiers de vache, graisses saturées, produits industriels, alcool… Quand je dis ne pas abuser, je ne parle pas de supprimer, aucun aliment n’est néfaste pour l’acné en soi, c’est surtout une question de quantité, de qualité, de profil de personne aussi (s’il y a déjà inflammation et déséquilibres, certains aliments vont causer une réaction immédiate alors que les mêmes aliments ne feront rien chez d’autres personnes ou à d’autres moments).

 

 

D’autres facteurs

Toutes ces causes et facteurs peuvent être entremêlés, il est rare qu’il n’y ait qu’une cause.

Il existe d’ailleurs d’autres facteurs qui peuvent jouer et que je n’ai pas cités :

  • l’exposition à des perturbateurs endocriniens,
  • une intolérance à l’histamine.
  • une routine peau trop agressive qui élimine trop le sébum,
    etc.

Bref, l’acné de l’adulte est vraiment multi-factorielle, et comme tout problème multi-factoriel elle bénéficie d’une approche globale, à la fois holistique et personnalisée.

Si tu veux être accompagné.e dans cette démarche, contacte-moi ou prends RDV !

 

0 Si tu n'as pas le temps ou le courage de me laisser un commentaire et tu as aimé cet article, tu peux simplement cliquer sur le petit cœur. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.