Dans l’article précédent, je parlais prévention. Aujourd’hui, je vous dis quoi faire si vous êtes tombé malade malgré tout !

 

Réagir dès les premiers signes

 

Connaissez-vous cette phrase : “Si on traite un rhume, il dure 7 jours, si on ne le traite pas il dure 1 semaine” ?

Effectivement avec les produits naturels, si vous réagissez dès les tous premiers symptômes vous pouvez étouffer le problème directement. Par contre, une fois que c’est installé tout est bien moins efficace.

Je ne sais pas vous, mais quand je vais être malade je le sens souvent la veille au coucher. Un peu fiévreuse, gorge sensible, nez pris, ce sont généralement des signes très légers. Cependant, à chaque fois que je me suis attaquée à ces symptômes directement je n’avais plus rien au réveil. En revanche à chaque fois que je les ignore je me réveille avec une bonne crève !

 

Ainsi, aux premiers symptôme de rhume ou toute infection ORL, vous pouvez prendre un bain chaud de 20 minutes avec 4-5 gouttes d’huile essentielle de tea tree (ne se mélange pas à l’eau, la mélanger au préalable avec un gel douche ou tout autre dispersant). Vous pouvez aussi mettre 1 goutte de tea tree le long de la chaîne ganglionnaire du cou, pour draîner les ganglions et soutenir l’immunité. (pas avant au moins 3 ans)

Aux premiers symptômes de vraie grippe, vous pouvez faire un “embaumement” au ravintsara (pas avant 7 ans !). Pour commencer, prenez un bain de 20 minutes avec 4-5 gouttes d’huile essentielle de ravintsara(Cinnamomum camphora ct cinéole). Ensuite, frictionnez 10 à 15 gouttes de ravintsara pure sur le thorax et le dos. S’envelopper dans une couverture et bien rester au chaud. Le mieux est par conséquent de faire cela au coucher.
Attention, la plupart des huiles essentielles ne doivent pas être utilisées pures sur la peau, ces deux là sont des exceptions !

 
flacon huile essentielle

 

Soulager

 

Je partage avec vous une recette pour sirop et infusion pour les affections bronchiques.
On trouve par ailleurs des mélanges tout faits pour infusion appelés “rhume”, “pectoral”, etc.., en magasin bio ou herboristerie. Attention, pour des infusions à visée thérapeutique, n’utilisez pas de tisanes en sachets uniquement du vrac. Privilégiez par ailleurs des plantes ayant un label bio, Nature & Progrès, ou encore SIMPLES.

 

SIROP ou INFUSION POUR LES BRONCHES (adulte)

– 30 g de sommités d’Hysope (version ENFANT : remplacer l’Hysope par le même poids de fleurs de Bouillon blanc)
– 10 g de fleurs de Coquelicot
– 20 g de fleurs de Tussilage
– 10 g de fleurs de Mauve

VERSION SIROP

Faites bouillir 1L d’eau.
Ajoutez les plantes, remuez rapidement pour les mélanger à l’eau et couvrez. Laissez infuser 10 minutes.
Filtrez, -en pressant bien les plantes au dessus de l’eau pour récupérer tous les principes actifs- et laissez refroidir 30 minutes, toujours à couvert.
Chauffez jusqu’à frémissement, puis ajoutez en une fois 1,7 kg de sucre de canne non raffiné ou de miel.
Revenez à l’ébullition et arrêtez.
Versez immédiatement dans des bouteilles en verre teinté préalablement passées au lave-vaisselle ou rincées à l’eau bouillante.
Laissez refroidir à nouveau et conservez au frigo (se garde plusieurs mois).

Consommez 4 à 6 cuillères à soupe par jour de ce sirop, pour la durée des symptômes (max 1 semaine).

VERSION INFUSION

Faites bouillir 1L d’eau.
Ajoutez 1 à 2 cuillère à soupe du mélange de plantes, remuez rapidement pour les mélanger à l’eau et couvrir. Laissez infuser 10 minutes.
Filtrez, -en pressant bien les plantes au dessus de l’eau pour récupérer tous les principes actifs- et dégustez, éventuellement avec un peu de miel.

 

PROPRIETES ET PRECAUTIONS

La synergie de ces plantes permet une action émolliente (= calme, adoucit) et pectorale (= a une action bénéfique sur l’appareil respiratoire)sédative aussi, pour les troubles du sommeil dus au rhume.
Le tussilage est anti toux, anti-inflammatoire et expectorant.
L’hysope fluidifie par ailleurs les sécrétions bronchiques.
Attention, utilisez ces plantes sur une courte durée car le coquelicot, le tussilage et certaines hysopes contiennent des molécules toxiques.
Le tussilage et l’hysope ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse, et l’hysope pas non plus chez les personnes épileptiques.

 

infusion

 

Traiter l’infection

 

Soulager les symptômes aide, mais il faut bien évidemment aussi combattre l’infection.

De manière classique, on conseille fréquemment les huiles essentielles. Cependant, j’aimerais faire un article consacré uniquement à ce sujet, et plus précisément à leurs risques, précautions et contre-indications.

En revanche, il existe un outil sympa et peu connu pour leur aspect thérapeutique : les hydrolats. Ceux-ci sont obtenus lors de la distillation des plantes pour la fabrication des huiles essentielles.
Ils ont l’avantage de contenir le même type de molécules, tout en étant moins concentrés et bien plus faciles à utiliser. En effet, contrairement aux HE ils se mélangent à l’eau tels quels.

Prenez 1 cuillère à soupe 1 à 3 fois par jour dans un verre d’eau (1 cuillère à café chez les enfants).

Achetez bien des hydrolats de qualité thérapeutique et non juste cosmétique (pas d’Aroma-zone, ni même Ladrôme). Je connais et ai pu vérifier la qualité de Lofloral, mais si vous trouvez des petits producteurs locaux c’est super 🙂

 

Les plantes à utiliser pour cela sont les thyms, la sarriette, les pins…

Le thym est anti-infectieux et stimulant du corps. Il y a plusieurs types de thyms. Celui à thujanol a une affinité particulière avec les bactéries de la gorge, il est idéal pour les infections respiratoires de la gorge (vaporisez pur, 1 pulvérisation toutes les 30 minutes). Celui à linalol, thym doux, est adapté pour tout type d’infection ponctuelle, même chez les bébés.

La sarriette, plus forte (ne pas prendre avant 5 ans), est un excellent antiseptique (général, pas seulement respiratoire) qui stimule aussi les défenses naturelles. Vous pouvez commencer par 1 cuillère à café seulement, comme elle est très efficace.

 

fleurs thym

 

Pour finir, afin de guérir plus rapidement il est bien sûr important de dormir suffisamment, boire de l’eau, consommer légumes, épices, herbes aromatiques et éviter pendant quelques jours sucres, gras, alcool et produits laitiers.

1 personne a aimé cet article

4 thoughts on “Rhumes, grippes & cie, se soigner au naturel”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *