Si toi aussi tu es une mamie qui aime les tisanes, lève le doigt ! Ici, c’est ma tradition des fins de soirée, aussi bien après une soirée tranquille en famille qu’après une soirée festive entre copines, et petit à petit j’ai fini par aussi me constituer ma petite collection de plantes perso.

Mais la tisane, ce n’est pas juste une boisson réconfortante à partager en fin de soirée, ou une alternative quand tu veux réduire le café. Bien préparée, une infusion a de vraies vertus !
Bon, parmi tous les moyens d’utiliser une plante pour la santé, la tisane est le moins concentré, donc pas suffisante pour régler un déséquilibre utilisée seule. En revanche, si les infusions font déjà partie de ton quotidien, si tu aimes en boire, il peut être intéressant tant qu’à faire de profiter de leurs bienfaits.
Pour donner un exemple concret, tu ne restaureras pas un microbiote intestinal déséquilibré avec des infusions, en revanche tu peux soutenir la digestion, apaiser l’inflammation digestive, aider à drainer, etc.

Mais alors comment préparer une bonne tisane ?
 

Choisir les bonnes plantes

Déjà, on va dire les choses clairement tout de suite : Elephant & cie, bref les tisanes en sachet de ton supermarché, c’est mignon, mais côté efficacité c’est zéro pointé ! La composition, c’est principalement de la poussière de feuilles bas de gamme et des arômes ajoutés. C’est nul.

Je suis pas fan du tout non plus des yogi tea, composées de beaucoup trop de plantes différentes dans chaque mélange pour que chaque plante soit en quantité suffisante pour être intéressante. Puis, unpopular opinion, mais avec leur manie de mettre du réglisse et de l’anis dans tout, pour moi tous leurs mélanges ont plus ou moins le même goût écœurant. Désolée pour les fans des petites phrases sur les étiquettes 😉

Si t’as vraiment la flemme et tu préfères les tisanes en sachets, en magasin bio on trouve des trucs très corrects, par exemple chez Romon Nature, Hildegarde de Bingen ou le Dauphin. Mais le mieux reste quand même d’acheter des plantes en vrac et bio. En magasin bio, Jardins de Gaïa ou le Comptoir d’Herboristerie sont par exemple très bien. Et puis le top du top c’est de se fournir auprès de petits producteurs locaux qui travaillent de manière artisanale.

Vraiment, même par rapport à des bonnes marques style Biocoop ou Jardins de Gaïa, ma verveine du petit producteur est incroyable <3. On sent la différence aussi bien au nez qu’à la dégustation.

Quelques marques coups de cœur :

https://chamazonia.fr/, basée à côté de Lyon
https://www.herbedelune.fr/, basé à Ugine, Savoie


 

Préparer une tisane dans les règles de l’art

Pour avoir une vraie efficacité, quelques points essentiels :

  • utiliser une quantité de plantes suffisante : 20 g par litre au moins,
  • faire infuser suffisamment longtemps : le temps varie selon les plantes, en général c’est 5 à 10 minutes mais il faut infuser idéalement moins pour les plantes aromatiques et plus pour les plantes reminéralisantes comme l’ortie.
    (honnêtement, personnellement je fais généralement entre 6 et 10 minutes pour toutes mes infusions, ce n’est pas parfait mais dans ce domaine je suis plus flemmarde que perfectionniste et je ne me prends pas trop la tête)
  • ne pas faire infuser trop longtemps, en revanche,
  • couvrir le récipient pendant toute la préparation, pour éviter de perdre les molécules aromatiques par évaporation,
  • en boire suffisamment : une bonne quantité c’est 2 à 4 tasses sur une journée.

Selon les plantes, il existe 2 méthodes de préparation.

L’infusion, première méthode, convient aux fleurs, et à la plupart des feuilles et tiges, bref la majorité des plantes.

La décoction, deuxième méthode, est utilisée pour les parties les plus dures et fibreuses, écorces, racines, etc. (exemples : racine de gingembre et de curcuma, bâtons de cannelle, racines de pissenlit, queues de cerise…)

  • L’infusion : Faire bouillir l’eau. Ajouter les plantes choisies, remuer rapidement pour les mélanger à l’eau et couvrir. Laisser infuser le temps voulu. Filtrer, -en pressant bien les plantes au dessus de l’eau pour récupérer tous les principes actifs- et déguster, éventuellement avec un peu de miel.
  • La décoction : Mettre la plante dans de l’eau froide dans une casserole en inox et couvrir. Faire chauffer à feu doux-moyen jusqu’à ébullition, puis réduire le feu et laisser frémir environ 10-15 minutes. Une fois le feu éteint, il est possible d’ajouter des plantes au mélange et les faire infuser, toujours à couvert. Filtrer, -en pressant bien les plantes au dessus de l’eau pour récupérer tous les principes actifs- et déguster, éventuellement avec un peu de miel.

On ne réinfuse pas les plantes déjà utilisées, car les principes actifs sont déjà extraits et d’autres substances moins intéressantes seraient libérées, donc on jette.
Une décoction ne se conserve pas longtemps, attention.

Pour des infos hyper complètes sur les infusions et décoctions, tu peux compléter avec ces 2 articles de Christophe Bernard, super herbaliste dont le blog est génial si tu aimes les plantes :
https://www.altheaprovence.com/infuser/
https://www.altheaprovence.com/decoction/


 

Quelques idées de plantes

Ici, je liste principalement des plantes faciles à trouver et utilisables par à peu près tout le monde sans risque, mais je rappelle que l’utilisation des plantes n’est pas anodine.
En cas de fragilité, de grossesse, de prise de traitements médicaux, de tendance aux allergies, etc, vérifie bien avec un·e professionnel·le les possibles contre-indications et risques des plantes et ne prends pas n’importe quoi.

  • des plantes relaxantes, pour te détendre en cas de stress et faciliter le sommeil : tilleul, lavande, marjolaine, camomille, mélisse…
  • des plantes apaisantes de la digestion : camomille, fenouil, anis, mélisse, cardamome…
  • des plantes pour les infections hivernales : thym, romarin, clou de girofle
  • des plantes qui soutiennent l’énergie : romarin, thym, menthe poivrée, gingembre…

Et mes chouchoutes absolues, mes plantes préférées que j’ai toujours chez moi ou presque :

  • le gingembre frais : Je suis fan absolue de son goût comme de ses bienfaits.
    Le gingembre peut t’aider en cas de mal de tête et migraine, en cas de nausée, en gueule de bois because mal de tête et nausée, pour soutenir une digestion un peu lente et un estomac faiblard, en cas de douleur (règles douloureuses par ex) car il est anti-inflammatoire… Enfin, il est réchauffant et donc bien sympa en hiver ou en accompagnement de plantes anti-virales en cas d’infection hivernale pour aider à transpirer et éliminer. Attention, le gingembre soutient l’estomac mais il peut être mal toléré chez certaines personnes qui font du reflux ou qui ont un ulcère gastrique.
  • l’ortie : Encore une super plante ! L’ortie est reminéralisante, revitalisante, idéale pour les personnes fatiguées et en carence. Elle aide aussi la digestion, l’élimination, amène du fer et du magnésium, et a un effet anti-androgènes intéressant par exemple dans le SOPK. Ne pas prendre d’ortie en cas d’hématochromatose, ou si prise de lithium ou encore prise d’anticoagulants de type anti-vitamine K.
  • la verveine odorante ou verveine citronnelle : j’adore son goût et son odeur, déjà. Comme elle est très sympa à boire, on peut du coup facilement l’ajouter à des mélanges où il y a des plantes dont le goût est moins sympa. La verveine aide à calmer le stress et détendre, apaiser en cas de tension nerveuse. Elle permet aussi d’apaiser la digestion, notamment les crampes digestives, gaz et ballonnements. Enfin, elle a un effet antioxydant et protecteur du cerveau.

Pour en savoir plus sur les plantes, je recommande là encore le blog de Christophe Bernard cité plus haut.


 

1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *